hadassa
“Les mots sont les couleurs à l’huile de cette œuvre d’art
impressionniste éclatante de beauté.” C’est ce qu’écrit le journal
Ha’aretz à propos de la poésie de Hadassa Tal.
Hadassa Tal, lauréate du Prix de Poésie Léah Goldberg (2002)
est docteur en littérature comparée. Ses poèmes ont paru en anthologies
et revues, et ont été traduits en français, en polonais
et en arabe. Le quatrième recueil d’Hadassa Tal, Lou bati tsipor
(si j’étais venue oiseau) a paru en France aux éditions Bruno Doucey,
sous le titre Dans un fracas de plumes (traduction : Eglal Errera).
“C’est là une poésie raffinée comme du cristal”. Son auteur participera
à des festivals de poésie en France au cours de l’année 2014.
Son œuvre a inspiré des artistes dans les domaines de la musique,
de la danse et des arts plastiques, en Israël et dans d’autres pays.
Rina Scheinfeld, chorégraphe et danseuse, a réalisé un spectacle inspiré
du recueil Petits papiers pour Pina Bausch. Il sera joué en Israël
et en Thaïlande.
De nombreux poèmes d’Hadassa Tal ont été mis en musique, notamment par la joueuse de gong Noa Blass, les compositeurs Dori Parnass et Adi Renart, ainsi que la chanteuse Etti Ben Zaken.
Le pianiste et compositeur de jazz brésilien Henrique Eisenmann
a composé une suite de jazz moderne inspirée du livre Petits papiers
pour Pina Bausch, il l’a jouée en concert à Boston et à Tel Aviv.
En mars 2014, un spectacle de jazz inspiré par le livre Dans un fracas
de plumes, a été présenté à Paris par la poète et le compositeur.
TU / PAS, le sixième livre de Hadassa Tal qui a paru en 2017 chez la maison d’édiition Hakiboutz Hameouh’ad : achetable au site de la maison d’édition et dans les librairies.